Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /web/htdocs/www.claracasoni.it/home/config/ecran_securite.php on line 259

Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /web/htdocs/www.claracasoni.it/home/config/ecran_securite.php on line 259
Quelques mots sur le peintre Clara Casoni - Clara casoni

Categories

Home > Rubrica 21 > BIOGRAFIA > Quelques mots sur le peintre Clara Casoni

28 aprile 2007
sersabni

Quelques mots sur le peintre Clara Casoni

.

Clara Casoni est née a Rome, à deux pas de Trinità dei Monti. Dès son enfance elle a vécu entre ateliers de peintres et hôtels de ventes. Son père était expert d’arts, le même que sa sœur Carla. Elle, plus qu’étudier, aimait peindre, et après, même dans les périodes les plus difficiles, n’a jamais perdu ce lien avec la peinture. Au début ses efforts quotidiens étaient avec l’huile, sans dédaigner l’aquarelle. Après, de l’huile elle est passée à l’acrylique, sûrement plus adapté à son tempérament pour la rapidité de l’exécution.

Fin 1986 elle s’est déplacée en France, où elle a ressenti l’appel des grands ateliers parisiens et n’a pu se passer de se mettre à étudier : d’abord elle a fréquenté les cours de dessin et peinture aux Ateliers des Beaux-Arts de Boulogne-Billancourt, où enseignait maître P.Arnald, et après elle a suivi les cours de dessin et de peinture des Ateliers des Beaux-Arts La Glacière de Paris. Ces cours, d’un niveau plus élevé, se déroulaient sous la direction du maître Gemignani. Ses professeurs et maîtres ont été Gonzalo Belmonte et Jean Trolliet, pour la peinture, et Nicole Rich, pour le dessin. Là elle a appris que « transmettre l’art est de l’art et que les vrais maîtres sont ceux qui savent faire sortir de chaque artiste sa propre histoire, son intelligence du monde » .

Pendant le séjour à Paris elle a eu l’occasion de participer à plusieurs manifestations artistiques et, en 1995, avec trois collègues de «La Glacière» elles ont créé un Groupe artistique dénommé FIBA, acronyme des initiales de leurs Pays d’origine : France, Marie Claude Pothin ; Italie, Clara Casoni; Belgique, Michèle Asselberghs ; et Amérique du Sud, Gloria Roa Alexaniant, de la Colombie. Entre-temps, la technique picturale de Casoni était passait aux pigments et aux media synthétiques.

Rentrée en Italie elle est venue s’installer à Nettuno, au bord de la mer, dans la même maison où elle venait en vacance quand elle était jeune. Nettuno est une petite ville d’origine préromaine, où la vie est tranquille, mais qui présente des signes de ferment culturel, comme par ailleurs il y en a aujourd’hui dans beaucoup des petites villes italiennes. Toutefois elle n’a pas perdu ses liens avec Paris, et pas seulement à cause et moyennant le Groupe FIBA, mais aussi en fréquentant plusieurs stages de perfectionnement, organisés par les maîtres Gonzalo Belmonte et Olivier di Pizio. Elle a aussi participé à des stages organisés par le maître San Doro, à Berne, où elle compte une de ses meilleurs amies, le peintre Hilde Streun. A ce point sa technique picturale s’était orientée vers les techniques mixtes.

A Nettuno elle a cherché de stimuler l’intérêt vers la peinture et en général vers l’Art, en organisant plusieurs expos, aussi du Groupe FIBA, et en l’an 2000, elle a fondé, avec des nombreux artistes actives sur le territoire et engagés dans la recherche, le groupe artistique « Art’s Brew – Fermenti d’Arte ». Ce groupe pendant quelques années a été un point de rencontre assez bohémien : ils se retrouvaient au Café Bar « Jazz Club » où ils organisaient leurs expositions.
Depuis 2001, après concours, elle enseigne dessin et peinture auprès de l’Université « Andrea Sacchi » de la Mairie de Nettuno. Elle a pu se confronter avec plusieurs dizaines d’élèves, pour lesquels elle organise les expositions de fin cours. En 2005, elle a eu le plaisir d’accompagner le Groupe « Esplorazioni d’Arte », formé par une dizaine d’anciens élèves, dans sa naissance et dans leurs premières collectives.

Elle co-opère avec différentes initiatives régionales et locales, comme l’Association « Studi Aperti & Artisti Associati » et l’Association « Synkhronos », et elle a fait partie du jury pour plusieurs concours, comme celui organisé par l’Assessorat à la Culture de la Mairie de Nettuno, pour jeunes artistes de peinture murale, ou ceux de peinture en plein air « Anzio et ses couleurs » et « Fort Sangallo: formes. rêves, perspectives ». Le premier était organisé par l’association culturelle Il Centro, avec la sponsorisation de la Province de Rome et du Rotary Club; les deux autres par l’Université de Nettuno.

Depuis 2005 un autre changement se réalise dans la peinture de Clara Casoni du point de vue technique, avec le recours toujours plus convaincu aux produits naturels et bioécologiques; dans cet esprit, elle a présenté une relation, chez la salle d’exposition de EcoSmorzo à Rome, sur les effets toxiques des media et pigments chimiques et une démostration pratique d’utilisation des produits naturels.

Puisque elle a été toujours convaincue que l’art doit être partie du contexte quotidien, elle s’est engagée de temps en temps dans le domaine du design et de la décoration, en particulier dans la réalisation de lampadaires en bois, candélabres, paravents, et dans la décoration de meubles, portes, volets, vases et vitraux. Par ailleurs la décoration d’un élément lui a souvent donner l’occasion d’éteindre le tracé artistique au milieu environnant tout entier.

Qualche parola su di me

Sono nata a Roma, a un passo da Trinità dei Monti, e fin da piccola sono vissuta tra botteghe di pittori e case d’aste. Mio padre era perito d’arte, come lo è mia sorella Carla. Da parte mia, più che studiare, mi è sempre piaciuto dipingere, e anche nei momenti più difficili non ho mai perduto questo legame con la pittura. Agli inizi la battaglia quotidiana era con l’olio, ma non disdegnavo l’acquerello; poi dall’olio sono passata all’acrilico, sicuramente più adatto al mio temperamento per l’immediatezza dell’esecuzione.

Nel 1986 mi sono trasferita in Francia, dove ho sentito il richiamo dei grandi atelier parigini e non ho potuto fare a meno di mettermi a studiare, prima frequentando i corsi di disegno e pittura degli Ateliers des Beaux-Arts di Boulogne Billancourt, dove insegnava il maestro P. Arnald, e poi i corsi di disegno e i corsi di pittura dei più importanti Ateliers des Beaux-Arts La Glacière di Parigi. Questi erano diretti dal maestro Gemignani, e i miei insegnanti sono stati i maestri Gonzalo Belmonte, Jean Trolliet, Nicole Rich. Qui ho imparato che « trasmettere l’arte è arte » e che i veri maestri sono quelli che sanno far uscire da ogni artista la sua propria storia, la sua visione del mondo.

Durante il soggiorno a Parigi ho avuto occasione di partecipare a varie manifestazioni artistiche e, nel 1995, con tre colleghe de «La Glacière» abbiamo costituito un Gruppo artistico denominato FIBA, dall’iniziale del nome dei nostri Paesi di origine: Francia (Claude Pothin); Italia (io); Belgio (Michèle Asselberghs); America del Sud (Colombia: Gloria Roa Alexianant). Nel frattempo la tecnica pittorica era passata ai pigmenti e ai medium sintetici. Tornata in Italia sono andata a vivere vicino al mare.

Dal 1997 vivo e lavoro a Nettuno, dove da piccola venivo in vacanza. Nettuno è una piccola città di antica origine, dove la vita è tranquilla, ma che mostra segni di fermento culturale, come peraltro avviene oggi in molte piccole città italiane. Ho continuato però ad avere legami con Parigi. Non soltanto attraverso Le Groupe FIBA, ma anche frequentando diversi stages di approfondimento con i Maestri Gonzalo Belmonte e Olivier di Pizio. Ho partecipato anche a stages di perfezionamento del Maestro San Doro, a Berna, dove ho una cara amica pittrice, Hilde Streun. A questo punto, la tecnica pittorica si era spostata verso la tecnica mista.

A Nettuno ho cercato di stimolare l’interesse per la pittura e l’arte organizzando varie esposizioni, anche del Gruppo FIBA, e poi, nel 2000, fondando, insieme a numerosi artisti laziali il gruppo artistico « Art’s Brew – Fermenti d’Arte », che per qualche anno è stato un punto d’incontro un po’ bohemien: punto di riferimento il Caffè Bar Jazz Club. Dal 2001, a seguito di concorso, sono docente nel corso di disegno e pittura all’Università civica « Andrea Sacchi » di Nettuno, dove ho potuto confrontarmi con molte decine di allievi, curandone le esposizioni collettive. Ho avuto poi il piacere di dare l’avvio, nel 2005, al Gruppo « Esplorazioni d’Arte », formato da numerosi allievi, e di sostenerlo nelle prime mostre.

Collaboro ad iniziative regionali e locali, come l’Associazione Studi Aperti & Artisti Associati e l’Associazione Synkhronos, e mi è capitato di presiedere o di far parte di giurie di concorsi, come quello organizzato nel 2005 dall’Assessorato alla Cultura del Comune di Nettuno, per giovani artisti di pittura murale, o il concorso di pittura estemporanea “Anzio e i suoi colori”, organizzato nel 2007 dall’Associazione culturale Il Centro, con la sponsorizzazione della Provincia di Roma e del Rotary Club, o il concorso di pittura estemporanea "Forte Sangallo: forme, sogni, prospettive", organizzato dall’Università Civica nel 2007.

Dal 2005, dal punto di vista tecnico, si è andato realizzando un altro cambiamento, con il passaggio sempre più convinto ai prodotti naturali e bioecologici, fino a discutere nel 2006, presso lo Spazio espositivo EcoSmorzo di Roma, gli effetti tossici dei solventi e pigmenti chimici, e la praticabilità dell’utilizzo dei prodotti naturali.

Nella convinzione che l’arte debba essere parte del contesto quotidiano, mi capita sovente di sperimentare le mie capacità nel campo della decorazione e del design. Così mi sono divertita a realizzare paraventi, decorazione di porte e di mobili, progetto di lampade, candelabri e vasi, pitture su vetro, scuri per infissi, traendo spesso spunto dalle decorazioni di un elemento per estendere il tracciato artistico all’intero ambiente.